top of page

Vos droits décryptés, pour toi maman qui allaite et travaille

Lorsque vous êtes une maman qui allaite et que vous envisagez de reprendre le travail, il est important de connaître vos droits.



maman qui va au travail


De nombreuses femmes peuvent se sentir démunies face à cette situation, car elles veulent continuer à allaiter leur bébé tout en reprenant une activité professionnelle. Mais sachez que cela est tout à fait possible ! 

Aujourd'hui, nous allons nous concentrer davantage sur les droits que sur les techniques pour concilier les deux (vous pouvez consulter l'article dédié aux techniques pour continuer à allaiter tout en travaillant à l'extérieur de la maison).


Tout d'abord, il est important de savoir que vous avez le droit de tirer votre lait au travail. En France, la loi protège les mamans qui allaitent en leur permettant de disposer de temps et d'espaces dédiés pour tirer leur lait.


Le Code du travail reconnaît le droit pour les mères qui allaitent de prendre des pauses pour allaiter leur enfant pendant leurs heures de travail. Voici les principaux articles de loi qui régissent l'allaitement au travail :


- Article L1225-30 : Ce texte stipule que les salariées qui allaitent leur enfant ont droit à une heure de pause par jour pour allaiter, répartie en deux périodes de 30 minutes. Cette disposition s'applique jusqu'à ce que l'enfant atteigne l'âge de 1 an.


  • En d'autres termes, les mères qui allaitent bénéficient légalement de ce temps de pause pour pouvoir continuer à nourrir leur enfant de manière optimale tout en continuant à exercer leur travail. Cela permet de protéger le bien-être de la mère et de l'enfant tout en garantissant les droits des salariées allaitantes.


- Article L1225-31 : Il prévoit que la salariée peut être autorisée à récupérer les heures de travail perdues pendant les pauses d'allaitement, sans perte de salaire.


  • Cela signifie que si une salariée doit interrompre son travail pour allaiter son enfant, elle pourra récupérer ces heures de travail plus tard, sans subir de perte de salaire. En d'autres termes, la salariée ne subira pas de réduction de sa rémunération, même si elle doit s'absenter pour allaiter son enfant. Cette disposition vise à protéger les droits des mères qui allaitent leur enfant tout en continuant à travailler.


- Article L1225-32 : Les salariées qui allaitent ont également le droit de disposer d'un espace adapté pour allaiter ou tirer leur lait, dans des conditions d'hygiène et de sécurité appropriées.


  • Cet article de la loi indique que les salariées qui allaitent ont le droit de disposer d'un espace adapté pour allaiter ou tirer leur lait sur leur lieu de travail. Cet espace doit être propre et sécurisé pour garantir la santé de la mère et du bébé. Cela permet aux femmes de concilier leur travail avec l'allaitement de leur enfant.

maman qui travaille

Cependant, il est important de noter que certaines conventions collectives ou accords d'entreprise peuvent prévoir des dispositions différentes en matière d'allaitement au travail.

--> Par exemple, certaines conventions collectives peuvent prévoir une rémunération des pauses d'allaitement, d'autres non.


Il est donc recommandé de se référer à votre convention collective ou de consulter le service des ressources humaines de votre entreprise pour connaître précisément vos droits en matière d'allaitement au travail. Si des difficultés surviennent dans l'application de ces dispositions, n'hésitez pas à contacter un avocat spécialisé en droit du travail pour vous conseiller et défendre vos droits.


En conclusion, il est essentiel de :


  • Se renseigner auprès de votre employeur sur les modalités pratiques mises en place pour vous permettre de tirer votre lait au travail.

  • Assurez vous de disposer d'un lieu calme et propre, équipé d'un réfrigérateur pour conserver votre lait Ainsi que d'un kit de tirage adapté

  • Pour votre information il est recommandé de tirer son lait toutes les 3 à 4 heures, en respectant un horaire régulier.

  • De plus, il est important de veiller à maintenir une alimentation équilibrée et hydratée pour favoriser la production de lait. 

Il est également intéressant de comparer la législation française avec d'autres pays plus avancés sur le sujet de l'allaitement au travail. Par exemple, au Danemark, les employeurs sont tenus de mettre en place des mesures concrètes pour accompagner les salariées qui allaitent, telles que des salles de repos équipées de téléphones pour que les mamans puissent rester en contact avec leur bébé pendant la pause d'allaitement. 


Maintenant vous le savez, il est tout à fait possible de concilier reprise du travail et allaitement, vos droits ont été décryptés, maman qui allaite et travaille . Il est essentiel de connaître vos droits, de vous renseigner sur les dispositifs mis en place par votre entreprise, et de suivre les recommandations des consultants en allaitement pour tirer votre lait dans les meilleures conditions.


Votre allaitement et votre travail sont compatibles, il vous suffit de vous organiser et de vous faire confiance. 

Sources : 

- La Leche League France : https://www.lllfrance.org/

Comments


bottom of page